Lettre ouverte du Groupement Abri aux candidat.e.s aux municipales

February 14, 2020

À l'approche des municipales, chaque candidat.e annonce ses lignes directrices ; le Groupement Abri souhaite que les personnes vivant dans la rue, ou dans une structure d'accueil, ne soient pas oubliées. Nous adressons donc, à compter de ce jour, et via Internet, une lettre ouverte aux candidat.e.s - en espérant que ces causes soient défendues lors du prochain mandat municipal. N'hésitez pas à la relayer.

 

 

LETTRE OUVERTE DU GROUPEMENT ABRI,

 À L’INTENTION DES CANDIDAT-E-S AUX MUNICIPALES 

DE SEINE-SAINT-DENIS

 

Mesdames, Messieurs, 

 

Cet hiver, chaque jour, pas moins de 2.500 appels sont reçus par le 115 du département de la Seine-Saint-Denis. 400 seulement sont décrochés ! 

 

Si, en moyenne, une vingtaine de personnes peuvent être mises à l'abri chaque jour,  plus de 300 ne sont pas prises en charge, faute de places disponibles ; et malheureusement, derrière ce chiffre, ce ne sont pas moins de 100 enfants qui ne peuvent pas dormir au chaud. 

 

Marie* et ses trois enfants ont trouvé refuge dans une cage d’escalier, et la situation dure depuis plusieurs mois. C’est avec émotion qu’elle s’adresse à la journaliste qui l’interviewe, et c’est toujours avec émotion que ses enfants expriment leur souhait de trouver rapidement une maison. L'équipe du Samu ne pourra rien pour cette famille, et devra la laisser dans cette cage d’escalier - les centres d’accueil sont pleins.  Il n’est pas possible de laisser durer de telles situations - et c’est pourtant le cas, en ce moment même.

 

Les personnes isolées sont aussi en proie à ces problématiques. Les médias ont ainsi mis en lumière les parcours de Thomas et Solange, usagers de l'accueil de jour de la Boutique Solidarité de Gagny, âgés respectivement de 60 et 72 ans, qui ne sont pas des exceptions. Sous une tente, ou dans une voiture, cela relève d’une misère sociale sur laquelle vous, nous, avons le pouvoir de faire quelque chose.

 

La Fondation Abbé Pierre a remis, ce 30 janvier dernier, son rapport sur le mal-logement, rapport qui note une hausse du phénomène du sans-abrisme ; si elle estimait à environ 200.000 le nombre de sans-abri, en France, fin 2019, elle en compte finalement environ 250.000 dans son rapport.  D’autre part, nous, groupement Abri faisons le constat suivant : non seulement les marges de manœuvres pour combattre ce phénomène sont possibles pour les communes, mais nous aimerions insister sur les possibilités d'aide qui vous sont offertes en tant que (futur.e) maire.

 

La situation est alarmante, surtout dans notre département. 

 

Vous présentez votre candidature sur ce territoire ; c’est donc une réalité avec laquelle vous devrez composer, car vous aurez le pouvoir d'agir en matière d’action sociale, d'urbanisme, et d'accès au logement.

 

Parmi les 1000 résidents accueillis par le Groupement ABRI à travers les 30 services d’hébergement et d’accompagnement social qu’il anime en Seine-Saint-Denis, parmi les 400 personnes en rupture de logement et d’hébergement qu’il a identifiées et qu’il soutient via le Samusocial93, parmi les quelques 950 personnes qui ont fréquenté la Boutique Solidarité au cours des douze derniers mois, bon nombre participent aux élections et souhaitent connaître la manière dont vous entendez mener votre action.

 

Une fois élu, vous engagez-vous à  :

 

  • Mettre à disposition les locaux municipaux vides ? Il subsiste des bâtiments inutilisés  : cela ne devrait plus se produire. Des associations telles que la nôtre sont en mesure de transformer des écoles ou des locaux d’activité en centres d’hébergements, pour un hiver, et de manière ponctuelle.

  • Faciliter l’installation de logements intercalaires, en délivrant rapidement les autorisations d’urbanisme nécessaires ?

  • Informer le 115 de toute situation de rue, dès que celle-ci est portée à votre connaissance ?

  • Appliquer pleinement la politique du “logement d’abord” en encourageant les propriétaires privés à mettre leurs biens dans des dispositifs tels que Solibail ou “Un Chez Soi d’Abord” ?

  • Favoriser l’accès au logement des personnes sortant de dispositifs d’hébergement en veillant à ce que les Commissions d’Attribution Logement ne les discriminent pas. Mais également en passant des partenariats avec des associations inscrites dans la politique “logement d’abord” pour que ces ménages, plus fragiles économiquement, puissent bénéficier d’un accompagnement social renforcé ?

  • Simplifier l’accès des personnes défavorisées à leurs droits, ainsi qu’à une réinsertion certaine, en considérant tout hébergé comme un.e habitant.e et une citoyen.ne à part entière, et en lui permettant l’accès aux services de la ville (petite enfance, repas scolaire...) ?

  • Encourager le développement de structures d’accueil comme les CHRS, Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale, ou de structures d’urgence comme les CHU, Centre d’Hébergement d’Urgence, en veillant à respecter l’inconditionnalité de l’accueil, et la protection puis la réinsertion des personnes prises en charge ?

En prenant ces engagements, vous contribuerez à faire respecter les droits humains, ainsi que la dignité à laquelle chacun a droit.

 

Nous attendons vos réactions et vos engagements, en réponse à cette lettre ouverte, et votre élection pour travailler main dans la main à l’avenir. 

 

Livry Gargan, le 14 février 2020

 

Gérard Barbier,

Délégué Général du Groupement Abri

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Les forums associatifs 2019

September 10, 2019

1/4
Please reload

Posts Récents

January 6, 2020

November 15, 2019

November 15, 2019

September 10, 2019

Please reload

Archives