A tout jamais dans notre cœur



















Nicole LEGUY a été notre présidente de 2004 jusqu’à la fin de l’année dernière.

Elle incarnait véritablement l’association et, bien qu’ayant passé le flambeau de la présidence en janvier dernier, elle était restée une administratrice impliquée dans tous les débats du Conseil d’Administration.


Nicole était encore parmi nous en juin dernier pour l’Assemblée générale, où, en sa qualité de présidente d’honneur, elle donnait son dernier rapport moral.

Sa parole, empreinte à la fois de ses convictions solidement ancrées et de son impressionnante expérience, pesait sur les orientations de l’association.

Sa parole était respectée au-delà de l’association, comme en témoignent les mots de sympathie que nous recevons depuis lundi de nos partenaires : services de l’État, têtes de réseau, associations partenaires de La Main Tendue,…


Je devais écrire un texte suite à son départ de la présidence de la Main tendue … je n’aurai pas penser l’écrire pour celui-ci !


Nicole, quel modèle ! quelle force de caractère pour plaider en faveur des plus démunis… quelle force de conviction pour nous embarquer avec elle dans ses engagements, dans la défense et le respect des personnes.


Elle avait une écoute bienveillante et patiente, une perception et une intuition des problématiques des personnes en souffrance aussi bien du côté des salariés que des personnes accueillies.

Tous les combats et toutes les causes que nous menions à la Main tendue étaient essentiels à ses yeux ! Nous avons appris au cours de son hospitalisation que nous avions remporté l’AAP pour l’ouverture des places d’urgence dédiées aux femmes sortants de maternité ! Nicole tenait beaucoup à ce projet et elle aurait été très satisfaite.


Nous aimions l’écouter lorsqu’elle nous racontait ses actions, ses expériences voire ses péripéties vécues lors de ces longues années de vie professionnelle.

Nous avons beaucoup appris auprès de Nicole et beaucoup ri également car elle aimait rire et nous rapporter avec parfois espièglerie des actions menées avec une certaine audace ! rien ne pouvait l’arrêter quand le combat était crucial !


Nicole a rencontré des personnalités tel que Mr Jack Ralite, Madame Simone Veil .. Et elle nous racontait ces moments si « uniques » avec l’intensité, l’émotion et la simplicité qu’elle incarnait.

Nicole forçait le respect de par sa présence aussi bien auprès des salariés que des résidentes et leurs enfants.

Elle va nous manquer terriblement….. mais nous continuerons à mener son combat auprès des plus démunis qu’elle aimait tant !


"La situation actuelle reste inquiétante.

La Covid est toujours présente en France comme en Europe.

Sa présence en 2020 a aussi augmenté les difficultés économiques dans notre pays ainsi que le nombre de personnes à la rue.

La violence s'est amplifiée dans tous les domaines.

A ce jour, 49 femmes sont décédées, victimes de violences conjugales, depuis janvier 2021.

Tous les hommes politiques dans leur programme souhaitent lutter avec fermeté contre ces violences mais je n'ai pas entendu de propositions d'ouverture de nouveaux centres d'accueil et d'insertion pour les femmes enceintes vivant dans la rue, les mères avec leur nourrisson installées sous un pont, les femmes ou hommes âgés nécessitant des soins de nursing, ou encore des personnes sortant d’hôpitaux suite à des soins spécialisés (chimio ,dialyse …)

Cette liste pourrait être plus longue mais je m’arrêterai là.

Toutes ces personnes sont aussi des victimes d'une autre sorte de violence, exclues de notre société pour diverses raisons.

Pourtant elles nécessiteraient toutes une orientation vers des lieux d'accueil répondant à leurs besoins spécifiques comme le fait la Main Tendue qui, depuis 2020 travaille avec d'autres associations sur l'ouverture d’un centre spécialisé pour les femmes enceintes ou sortant de maternité.


« La misère, Messieurs, voulez vous savoir ou elle en est ? La misère voulez- vous des faits ? Ils sont tristes mais nécessaires à révéler. Il y a dans Paris, dans ses faubourgs, que le vent de l’émeute soulevait naguère si aisément, il y a des rues, des maisons ou des familles entières vivant pèle- mêle, hommes, femmes, jeunes filles, enfants n’ayant pour lit, n'ayant pour couverture, j'ai presque dit pour vêtements, que des monceaux infectes de chiffons.... Hé bien, Messieurs, je dis que ce sont là des choses qui ne doivent pas être ; je dis que la société doit dépenser toute sa force, toute sa sollicitude, toute son intelligence, toute sa volonté pour que de tels choses ne soient pas ! Je dis que de tels faits dans un pays civilisé engage la conscience de la société toute entière…. »

Victor Hugo (1849)

Pres d'un siècle et demi s'est écoulé entre ce « cri » de V. Hugo destiné à réveiller la conscience politique des membres de l'Assemblée Constituante et l'époque actuelle ou, sur les trottoirs de nos villes, s'entassent des hommes, des femmes, des enfants en attente d'un statut leur permettant de trouver une place de citoyen reconnue par notre société.


Nicole Leguy

(Extrait rapport moral 2020 de La Main Tendue)

Posts à l'affiche
Posts Récents
 
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square